Forum RPG chronologique - Un monde dévasté, un dictateur, deux armées... quel camp rejoindrez-vous ?
 

Partagez|

Mirador Project, G3 N°8 (finish)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Apprenti batailleur
Féminin
Age : 21
Messages : 72

Humeur : Ninja !
Localisation : Ah haaa...
MessageSujet: Mirador Project, G3 N°8 (finish) Lun 6 Aoû - 11:42


« A vos ordres. »

Dossier

Nom : N°8
Prénom : Pourquoi une simple expérience aurait-elle besoin d’un prénom ? Ce n’est qu’une arme.
Sexe : Féminin
Age : 17 ans
Caste : Tribu
- Sous-groupe: Personas (traître)
Passé



Rapport N°1 : La création des Persona, Génération 0

L’unité des Persona est originellement crée pour surveiller la loyauté des Renégats. Son existence est conçue par les troupes régulières comme l’était le monstre du Loch Ness aux yeux de la population mondial dans les années 2000. La génération 0 était constituée de soldates ayant trahit de plusieurs façons. Refus d’ordres, fuites d’informations, aide à ennemis, volontaire où non. Tout motif constituant une trahison était considéré comme suffisant. La génération 0, comprenant uniquement ces « volontaires » ne servit qu’à divers tests sur les différents effets de la manipulation génétique. Le verrou inconscient limitant l’utilisation du corps à 20% de ces capacités fut levé. Les tests montrèrent les effets néfastes de cette manipulation, cependant, il fut décidé de la garder. En effet, les capacités étaient drastiquement augmentées que ce soit en terme d’endurance, de vitesse, de force et d’agilité. Néanmoins, le corps restait aussi fragile qu’à l’origine.
Diverses blessures dus à une utilisation abusive de ces nouvelles capacités lors de tests montrèrent les limites à atteindre. De plus, rapidement, il fut observé une sorte d’autodestruction du corps.
Le sacrifices de ces quelques 26 volontaires a permis de lancer un recherche sur un moyen de conserver un maximum des capacités allouées par le retrait du verrou tout en conservant le corps opérationnel.

Rapport N°2 : Les premières utilisations, Génération 1

La génération 1 fut la première à être utilisé en situation réelle. De plus, la création de ses membres provenait de la manipulation génétique sur des embryons et non de l’utilisation de sujets sélectionnés. La greffe entra également dans la liste des améliorations apportées aux sujets. Une réunion eut-lieu entre les chercheurs au sujet des gènes gérant l’émotivité. Il fut décidé de les conserver tout en les bridant.

La durée de vie de cette génération fut bien plus longue que celle de la Génération 0 (un an au lieu de deux mois.) Essentiellement grâce à l’utilisation d’une combinaison qui avait pour propriété de stabiliser la structure du corps lorsqu’elle était portée. Néanmoins, les chercheur continuèrent de travailler sur un moyen moins contraignant afin d’optimiser le rendement. Les résultats primaires des premières opérations furent concluants. Le fait d’arme le plus intéressant reste l’élimination d’un haut dignitaire soupçonné de fournir des armes au camp adverse. Au bout de l’année, plusieurs découvertes furent révélées. Pour la plupart incompatibles avec les Persona G2.
Elles furent donc congédiées et exterminée. On pourra admirer le zèle de la plupart qui s’hottèrent elles-même la vie.

Rapport N°3, L'échec, Génération 2

Cette génération fut surement la plus désastreuse de toutes, de part ses mauvais résultats et sa réalisation. L’idée de retirer les gènes de l’émotivité et de la sensibilité fut appliquée, engendrant de graves conséquences. N’ayant plus aucun sentiments, les Persona devinrent hors de contrôle, n’hésitant pas à se tuer entre-elles où à se battre avec des blessures graves. Chacune de leurs interventions se soldant par un bain de sang et des soins intensifs couteux dues aux blessures monstrueuses. Les dégâts collatéraux étaient également très importants et l’obéissance aux ordres plus qu’approximative : le gout pour la prédation ayant été conservé, toutes être vivant devenait la cible de leurs attaques, supérieurs compris – l’élimination de la peur levant la crainte d’être sanctionnée. Elles furent éliminées au bout de seulement quelques semaines.

Rapport N°4, Les dernière Persona, Génération 3

Ce fut la génération finale de l’unité. La plus aboutie et la plus efficace. Elle bénéficiait à nouveau de gênes bridés en ce qui concerne l’émotivité. Les recherches ont également permis la découverte d’une substance qui, injectée toute les six heures, stabilisait totalement la structure du corps, avec où sans combinaison au prix d’une petite baisse de performance. Néanmoins, cette baisse fut tempérée par la possibilité de contrôle total de l’unité via cette substance, avantage non négligeable qui excusa la perte de capacités au point de ne pas pousser les recherches plus en avant. Les résultats étaient bien suffisants.
Cette génération aurait put être le fleuron des unités de l’ombre si l’une d’entre elle n’avait pas montré des signes d’existence. La première manifestation de ce genre chez N°3 fut remarquée par des dessins de choses qu’elle avait vue en mission. Cette… Fantaisie fut ignorée de prime abord, ses résultats étant toujours aussi concluant. Cependant, d’autres signes firent leurs apparitions. Elle se mit à lire, à parler avec les autres Persona. Un jour, elle provoqua l'incident qui entraina la destruction de l'unité.
Chargée de l'assassina d'un traitre ainsi que de toute sa famille, N°3 demanda si il était indispensable de tuer les enfants. Alors que cette question constituait déjà un motif suffisant pour la punir, son supérieur se contenta de lui répondre "oui" lui donnant une chance. S'en suivit alors une réponse intolérable qui entraina une sanction exemplaire. Privée d'injection pour trois jours en enfermée à l'écart, elle semblait avoir perdue toute envie de rebellions à son retour dans l'unité.
Cependant, au bout de quatre jours, la situation bascula totallement. Son emprisonnement et la sanction avait réussi à lui faire comprendre leur place de simple sujet de laboratoire. Elle poussa plusieurs Persona à la suivre dans une fronde visant à se séparer de notre armée.
Le plan fut découvert à temps et la décision fut prise de répondre à leur souhait. Les Persona allait en effet être séparée de nous par leur destruction totale.

Rapport N°5, Compte rendu de l'opération de destruction.

La quasi totalité des Persona furent entrainée dans le mouvement de rebellions. Les autres dont la création était trop récente pour avoir été suffisamment influencées furent congédiées comme les précédentes générations. Plusieurs hommes furent perdu durant le combat, un tel nombre de Persona travaillant de concert étant un adversaire de taille. Ils seront rapidement remplacés.
Le projet Mirador est définitivement abandonné suite à ces incidents.

On peut néanmoins noter que la Persona N°8 n'a pas été retrouvée parmi les corps. Des recherches ont été lancé pour retrouver son cadavre, sa dernière injection datant de 4 heures au moment de l'attaque.


Description physique

Un jeune garçon aux allures bien androgynes et effarouchés qui se présente ici. Les cheveux corbeau en bataille d’une irrégularité qui réussi le tour de maître d’être harmonieuse répondant à un œil de la même couleur. Noir pétrole si profonds que la pupille semble parfois s’y noyer. Le singulier est de mise, l’iris de ténèbres est séparé de son frère par un bandeau ajusté, se perdant ensuite dans les mèches rebelles.
Cependant, devant la finesse des traits du visage et du corps, l’esprit s’interroge, est-ce bien un garçon ? Les doutes finissent par mettre à mal l’erreur, N°8 est bel et bien une fille. Longiligne, frôlant de très près le mètre soixante deux. C’est sa relative musculature, bien que discrète, qui vous a induit en erreur. Elle n’est pas belle, où plutôt, elle l’est comme peut l’être n’importe quelle arme. La beauté et la fascination qu’elle peut inspirer à certain réside dans la puissance qu’elle peut apporter. Car après tout, N°8 n’est que la huitième arme de la troisième génération d’une série disparue… Ses verrous physiques disparus, ses capacités sont bien au delà de la norme et même bien au delà de la moyenne haute. N°8 n’a pas été crée en temps que tank, plus en temps qu’espionne. Vitesse, agilité et endurance on été augmentés au maximum. Sa greffe, modifiant la vision de son œil gauche, perpétuellement masqué sous un bandeau, venait l’épauler en plus dans cette tache.
Néanmoins, N°8 est bien loin d’être invincible. Sa survie dépend entièrement du produit qu’elle doit s’injecter toutes les six heures. De plus, même si les verrous physiques on sautés, sa fragilité reste celle d’une humaine normale et l’utilisation abusive de son corps peut facilement entrainer des blessures graves, y compris interne. Son œil connait également ses limites, en dehors des opérations, il doit être masqué pour éviter une utilisation involontaire. C’est pour cela que N°8 ne se bat qu’à l’arme blanche, l’immobilisation de son œil l’empêchant de viser correctement.


Description psychologique

Et voici une tache bien qui se présente à l’auteur, dresser le portrait d’un cœur qui ne bat pas… N°8 est… Tout. Elle peut être n’importe qui tant qu’on lui en donne l’ordre. Un jour prostitué aguicheuse, l’autre aristocrate bien dressée. Elle peut devenir n’importe qui avec un peu de temps. Après tout, N°8 n’a ni âme, ni cœur...
Tout du moins en théorie. Suite à la débâcle des G2, les Renégats firent les ajustements décrits plus haut quand aux gènes régissant l’émotivité. N°8 possède donc une personnalité quelque part mais les scalpels l’ont assourdie. Elle n’est ni amicale, ni hostile envers personne et est totalement dévouée aux ordres. Cependant, lors des opérations, les Persona avec qui elle eut le temps de travailler rapportèrent des apparitions de cette personnalité sous-jacente par trois fois. La première fois, elle avait eu l’air légèrement inquiété par la totale disparition du signal sa partenaire. Lors de sa réapparition – en entrant dans un pièce du bâtiment qu’elle avait infiltré, elle s’était retrouvée dans une zone isolée - La seconde fois, elle avait étouffé un rire ironique durant un briefing au sujet d’une faille dans la sécurité d’une partie du QG Renégat. La troisième est le sauvetage de N°3 lors d'une autre mission. Alors qu'elle se faisait tirer dessus, N°8 a, plutôt que de continuer la mission, préféré dévier deux balles avant de tuer les sniper.




Histoire

- N°3, une nouvelle mission pour vous.
Un sourire fend les lèvres de la femme athlétique à qui s'adresse la déclaration. Elle réponds d'une voix légèrement cassée.
- Arrête de me vouvoyer petite.
- A vos... tes ordres.
Un soupire se fait entendre, la femme se lève, faisant reculer la jeune fille qui vient de lui parler. Alors que cette créature aux allures de panthère blonde se déplace fluidement jusqu'à la salle de briefing, l'autre la suit d'un pas agile, sortant de la pièce. Dans cette pièce, il y a toutes les Persona. Elle est grande, vide et ressemble beaucoup à un hangar. Les Persona sont crées séparément, à des dates différentes pour éviter les soupçons. Ici, la différence entre les plus récentes et celle ayant ouvert le bal est bien visible. Les première sont dispersés dans cette pièces, sans vie, comme des poupées qu'on à abandonné ça et là. Les secondes sont animé, vivante, presque humaine. C'est cette pièce étrange où se côtoient demi-vivantes et poupée que viennent de quitter N°3 et 8. La mission d'aujourd'hui les concerne elles-deux. Biologiquement parlant, N°3, 5 et 8 sont les seules "femmes" de l'unité. Techniquement parlant, toute personne parlant d'une Persona emploiera le terme "elle". Elle pour "l'unité N°X".
La salle de briefing est vide, sombre, éclairée seulement par la lumière hâve d'un rétroprojecteur. Devant l'écran blanc et tremblotant qu'affiche la machine se tient un homme, bras croisés dans le dos, les traits gommés par la lumière. C'est le chef, l'instructeur. C'est lui qui ordonne, qui entraine et qui puni. Il suit chaque Persona depuis sa création, l'entraine puis, un jour, fini par la tuer de ses propres mains. N°3 se met au garde à vous, la jeune fille l'imite mais elle ne comprends pas pourquoi cette dernière sourit amicalement à cet homme. A chaque fois qu'elle a dut sourire, c'était pour de faux. Pour charmer, rassurer, mais toujours pour mentir. Elle ne comprends pas pourquoi les gens se mettent à sourire lorsqu'elle ne le fait que pour parvenir à tuer ou détruire.
On ne peut pas détruire l'Instructeur, alors pourquoi lui sourire ?
N°8 ne comprends pas pourquoi elle agit ainsi. Depuis certains temps, il y a beaucoup de choses qu'elle ne comprends pas. Surtout le fait que les choses incomprises prennent de la place dans sa non-existence jusqu'à ce qu'elle le comprenne. Le fait qu'elle veuille comprendre ces choses l'intrigue encore plus parfois. Et d'autres fois, elle redevient comme elle était avant, les choses incomprises ne prennent plus de place parce qu'elle n'y fait pas attention.

L'instructeur commence à expliquer et alors que son dernier mot commence à résonner dans le silence, ce dernier est brisé. Normalement, on ne brise pas ce silence, jamais. Ce n'est pas vraiment interdit, c'est juste que la mission, comme tout le reste est sensée être futile pour les marionnettes que sont les Persona, alors il n'y a rien à dire. Mais cette fois-ci N°3 l'a brisé.
- Le meurtre des enfants et indispensable ?
Il y a deux choses étranges dans cette phrase, deux choses incomprises pour la jeune marionnette. Ces deux choses, elle sent tout de suite qu'elles prennent beaucoup de place. Trop de place.
D'abords, N°3 a utilisé un mot que personne n'utilise. Meurtre.
Et puis il y a ce mot qu'il ne faut jamais dire, enfin ce groupe de mot. "C'est indispensable ?". N°3 n'a pas vraiment dit ça, mais la phrase sonne comme. L'expression du visage de l'instructeur change, il est gêné, il craint quelque chose. N°8 le voit immédiatement, tout comme N°3.
Un Persona n'est pas sensée avoir d'émotion mais elle les décèle très bien chez les autres. La réponse vient après un temps de latence. Elle est brève, sans appel.
- Oui.
N°3 ne met pas tant de temps pour répondre, c'est à peine si elle lui laisse le temps de finir. Apparemment, cette réponse est intolérable, affreuse et synonyme de trahison. Pourtant, là aussi, ce n'est qu'un mot. Un seul. Tout simple.
- Pourquoi ?

N°3 n'est revenu que trois jours plus tard. Son visage était celui d'une personne que l'on peut facilement tuer. Pâle, famélique et gris. Elle n'était pas revenue entièrement au début et puis, finalement, avec le temps, elle a fini par revenir. C'est là que les choses ont dérapé.

Il y avait des choses qui n'ont pas raisons d'être dans une Persona. La colère principalement. N°8 n'a pas compris directement parce que ce qu'elle préparait n'était pas possible pour une Persona, ce n'était même pas imaginable. Finalement, au bout de quatre jours, elle a prit N°8 à part et à mit ses mains sur ses épaules. Ses yeux renfermaient trop de choses pour un marionnette ou même une demi vivante.
On avait déjà essayé de protéger N°8 lors de missions. C'était des gens qu'elle avait trompé et qui n'avait pas compris que le danger, c'était en fait elle. Elle connaissait ces yeux mais ne comprit pas pourquoi N°3 les avait. C'était des yeux humains. Pas des yeux de poupée.
- N°8, écoute moi bien.
La concerné hocha la tête, en essayant de soutenir le regard de l'humaine N°3.
- Tu vas fuir, ne cherche pas à combattre avec nous. Fuis juste et quoi qu'il arrive, ne retourne jamais vers les Renégats. Prends ça avec toi - elle lui donna un boite en métal que N°8 dissimula aussitôt - ce sont plusieurs injections. Tu pourras tenir au moins une semaines avec. Essaye de rejoindre la tribu mais fait attention, tu es une ennemie pour eux. Dit la vérité, explique leurs.
Un fois partie, tu pourra trahir, mentir, tuer si il le faut si on en veut à ta vie mais surtout, n'attaque pas la tribu. Rejoint les. Ceux sont eux tes nouveau supérieur.
- A tes ordres.
- Oh 8 !
Le visage de N°3 prit un expression que N°8 connaissait bien mais ça réaction suivante lui fut totallement inconnue. Incomprise. Juste avant qu'une explosion sourde ne retentisse non loin de là, forçant N°3 à sortir son arme, elle attira N°8 dans ses bras et l'étreignit avec une émotion que N°8 ne parvint pas à comprendre.

N°8 eut juste le temps de prendre ses deux katanas avant de filer. A peine fut-elle sortie que les troupes régulière entraient dans la pièce. Elle ne comprenait pas pourquoi Persona et troupes régulières en venaient à s'affronter, mais les ordres de N°3 étaient devenus sa seule raison de vivre, comme à chaque fois qu'on lui donne une directive.
Elle était déjà loin lorsque qu'une explosion retentit. Elle sentie le sol trembler alors même qu'elle était déjà à au moins deux kilomètres. Elle se retourna et vit une fumée noire et épaisse s'élever dans le ciel en volute lourds et lents, comme le sang qui se repend dans l'eau. Elle hésita quelques secondes avant de retirer sont bandeau et de Regarder. Son œil amélioré lui permit de voir distinctement ce qui avait explosé.
La pièce.
Et, quelque soit l'endroit où elle regardait, elle ne voyait aucun être. Qu'il soit humain, marionnette ou demi vivant. Elle remit alors sont bandeau et un seul mot franchit ses lèvres, sans que, pour une fois, il n'ai de conséquences intolérables.







- Pourquoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Féminin
Age : 23
Messages : 807

Localisation : Brocéliande
MessageSujet: Re: Mirador Project, G3 N°8 (finish) Lun 6 Aoû - 18:45

Bon! J'ai tout lu!
Je suis contente que quelqu'un se décide finalement à utiliser l'histoire ^^ Je crois que tu es la première, en dehors des prédéfinis.

Pour moi c'est bon! Attention cependant, il t'arrive de faire quelques fautes toutes bêtes. On est tolérant de ce côté là, donc ne t'en fait pas, mais je pense que te relire permettrait d'éliminer les plus dérangeantes, si tu ne le fais pas déjà!

Il me faut l'avatar officiel de ton personnage avant de déplacer la fiche, par contre!

_________________
"La perfection m'ennuie, elle confond l'Art et l'excellence."
***

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magazarb.forumactif.com
Apprenti batailleur
Féminin
Age : 21
Messages : 72

Humeur : Ninja !
Localisation : Ah haaa...
MessageSujet: Re: Mirador Project, G3 N°8 (finish) Lun 6 Aoû - 22:06

Ha ha oui l'histoire et longue ^^
Que veux tu dire par utiliser l'histoire ? Mon cerveau de pingouin ne me permet pas de comprendre le sens de la phrase x) Et pour les fautes - lamentables vus ce sur quoi je tombe - et la photo, j'arrangerais ça demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Féminin
Age : 23
Messages : 807

Localisation : Brocéliande
MessageSujet: Re: Mirador Project, G3 N°8 (finish) Mar 7 Aoû - 9:53

Ben, dans le code de la fiche, j'ai précisé que la partie "histoire" était facultative. Je crois que tu es la première de nos membres à l'avoir utilisée, et à ne pas avoir supprimé ce morceau de code, quoi

Pas de soucis!

_________________
"La perfection m'ennuie, elle confond l'Art et l'excellence."
***

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magazarb.forumactif.com
Apprenti batailleur
Féminin
Age : 21
Messages : 72

Humeur : Ninja !
Localisation : Ah haaa...
MessageSujet: Re: Mirador Project, G3 N°8 (finish) Mar 7 Aoû - 15:59

Ha ! D'accord je comprends mieux ^^

Ba... J'avais envie d'écrire, de clarifier, tout ça tout ça quoi XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Féminin
Age : 23
Messages : 807

Localisation : Brocéliande
MessageSujet: Re: Mirador Project, G3 N°8 (finish) Jeu 27 Sep - 17:02

Bon ça m'énerve de la voir éternellement ici cette pauvre fiche qui n'a rien demandé, je la met avec les autres qui ont été validées, tu n'auras qu'à changer l'avatar dès que tu l'auras reçu

_________________
"La perfection m'ennuie, elle confond l'Art et l'excellence."
***

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magazarb.forumactif.com


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mirador Project, G3 N°8 (finish)

Revenir en haut Aller en bas

Mirador Project, G3 N°8 (finish)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ré-Evolution :: Rôle Playing Game :: Fiches des personnages :: Personnages des membres :: Fiches validées-